OOOoooh que oui, je m’en souviens de la dernière fois que j’ai utilisé une Mooncup (coupe menstruelle).

Pour celles qui ne connaissent pas encore cette coupe (en général faite en silicone donc souple), elle remplace les tampons. Elle exerce une sorte d’effet ventouse dans le vagin en adhérant aux parois vaginales. L’idée est de la sortir pour la vider, la rincer et cela toutes les 4 à 8 heures suivant les besoins.

C’est vrai qu’elle a l’avantage d’être réutilisable, peu durer jusqu’à une dizaine d’années et qu’a priori, on ne retrouve pas toutes ces « cochonneries » qui existent dans les tampons classiques ou même les serviettes hygiéniques.

Bon ok. Des avantages qui ne sont pas anecdotiques.

MAIS… Lorsque je l’ai testé la première fois, ça a été un vrai carnage ! Les points négatifs ont été nombreux et j’ai vite abandonné :

  • mise en place un peu laborieuse voire douloureuse
  • petite gêne une fois en place… Je n’arrivais pas à l’oublier comme un tampon classique
  • un peu de stress tout de même, car je ne savais pas trop « où ça en était »… Rempli ? Pas rempli ? Avec un tampon, si on « zappe » l’heure, le tampon commence à descendre pour se retrouver à l’entrée du vagin . on a vite fait de comprendre que c’est la dead-line pour le changer. Mais là, on trempe son col avec la mooncup ! Et l’idée ne me plaisait pas trop…
  • Et là, c’est le drame… Pour enlever la mooncup… Ça pourrait être digne d’un film de Tarantino… L’effet ventouse rend le retrait douloureux et chaotique, il faut tirer tellement fort (même en essayant de supprimer l’effet ventouse, en pliant la coupe) que l’on se retrouve avec la coupe dans les mains et son contenu ! Autant dire qu’à ce moment-là, précisément, on a juste envie de remettre un tampon.

Le bilan n’est pas très positif… MAIS :

J’AI ENVIE DE RETENTER !

Oui c’est vrai, c’est étrange… Pourtant, quelque chose me dit que cette coupe mérite une deuxième chance. Je ne veux plus utiliser les tampons « chimiques » et les serviettes c’est parfois inconfortable (en plus de contenir aussi des produits chimiques). Je pourrai utiliser des serviettes bio lavables, mais là aussi, j’ai déjà testé et je crois que ça pourrait être l’objet d’un autre post :-0

Alors zhou ! On retente avec cet objet Tarantinesque et on croise les doigts pour que cette fois-ci, avec du recul et un peu plus d’expérience, ça fonctionne mieux.

Et vous, vous l’avez déjà testé ? Vous l’utilisez à chaque cycle ?

Bon week-end les filles et en attendant de vous lire dans les commentaires, je vous dis à lundi pour un nouveau post 😉 Bisous !

Aurélie

Ps : pour recevoir les posts par mail inscrivez-vous 🙂 Vous aurez votre petite lecture du matin, tous les jours du lundi au vendredi dès 6h (pour les lève-tôt) 😉

capture-decran-2017-02-09-a-23-23-12
La Mooncup de Tarantino 🙂

Aurélie SURMELY
Aurélie SURMELY

Coach périnatal diplômée sage-femme, auteure du livre Accoucher sans péridurale

    3 replies to "La Mooncup de « Tarantino »… encore une fois ?"

    • Katie F

      Mais il faut l’essayer de nouveau – vous avez vu le film Mooncup qui vient de sortir?! https://www.youtube.com/watch?v=UrHm8WhTCzE&t=8s

    • Patricia

      Je n’ai jamais eu l’occasion de l’essayer (j’avais un stérilet hormonal donc plus de règles) mais l’idée me tente bien, alors je suis l’essai avec attention… ! 🙂

    • Bven

      Bonsoir
      Bon je n’utilise plus de cup depuis 8mois mais bientôt je remettrai celle qui m’a accompagnée pendant 1 an avant ma grossesse.
      Débuts laborieux mais après quelques cycles (3/4) quel confort ! Je me sentais propre, saine et bien alignée avec ma philosophie « zéro déchet ».
      Ne pas oublier qu’il existe plusieurs tailles/souplesse/embout… il faut trouver la sienne… et persévérer 😉
      Bon courage
      Ps : si on la sent, c’est qu’elle est mal mise.

Laisser un commentaire