Je me suis posée la question un certain nombre de fois ces derniers temps : pourquoi la plupart d’entre nous, n’utilisons pas les informations qui nous permettent de vivre mieux notre quotidien ou une situation particulière ?

Il y a comme un blocage qui se crée : on reçoit une information qui nous semble pertinente, on est même heureux d’avoir trouvé cette information, mais elle reste bloquée dans notre cerveau sans pouvoir être concrétisée. La plupart du temps, c’est en tous les cas ce qui se passe.

Je sais que je dois faire du sport pour espérer vivre le plus longtemps possible dans un corps en bonne santé, mais je ne passe pas à l’action.

Je sais que si je mange des éclairs au chocolat ou que je bois cette boisson gazeuse sucrée, je reprendrai les kilos que j’avais pourtant perdus.

Il y a tant d’exemples comme cela.

Mais ce qui me touche particulièrement, du fait d’être sage-femme, c’est lorsque les couples qui adhérent à une info importante, qui d’ailleurs la valide comme telle, ne l’utiliseront probablement pas. Pourquoi ?

Certains me le disent « On n’osera pas » « On ne veut pas sortir des clous, car on veut que ça se passe bien avec l’équipe » « On ne l’a pas demandé car on était sûr qu’ils allaient dire non »…

Alors, je sais que ce n’est pas évident, mais j’ai envie de vous dire : c’est un moment trop important pour ne pas franchir les peurs qui vous empêchent de vivre ce que vous désirez vivre. Et même si vous n’arrivez pas à obtenir ce que vous aviez imaginé, vous aurez mis toute votre volonté, votre coeur, à aller vers vos envies, vos rêves.

Oui, il est possible que l’on ne parvienne pas à ces buts, mais ce que l’on aura parcouru nous aura aidé à grandir, à cheminer, à avancer, à nous réajuster.

Et même si nous commençons par un petit pas, par oser dire juste un mot, par oser faire un petit acte, qui tend vers notre objectif, notre intention, et bien cela nous inspirera de la confiance, de la fierté aussi, très certainement.

Je vous envoie mille belles pensées, bon lundi 😉 A demain,

Aurélie

capture-decran-2017-02-20-a-01-01-27


Aurélie SURMELY
Aurélie SURMELY

Coach périnatal diplômée sage-femme, auteure du livre Accoucher sans péridurale

    2 replies to "De l’information à la concrétisation"

    • Patricia

      Cela me fait penser à la courbe du changement , tu connais ?
      http://gtopic.net/blog/wp-content/uploads/2014/06/courbe_du_changement.jpg

      Elle existe de plusieurs façons mais au final ce qu’il faut retenir c’est que cela demande du temps… Le temps de murir le projet avant « d’oser » se lancer dedans et d’avoir la force mentale et physique de parvenir à le concrétiser… 😉

      Finalement, ce n’est qu’une question de temps !

      • La Web télé d'Aurélie

        Merci pour ton retour 😉 Cette courbe me fait penser au processus du deuil. Oui je suis complètement d’accord avec toi. Il faut du temps. Ce qui est génial avec internet, c’est que les personnes qui sont prêtes à recevoir certaines informations, trouveront ces informations au moment où c’est « ok » pour eux. J’ai l’impression que ça permet de respecter ce temps que tu évoques et qui m’est si précieux aussi. Il y a un temps pour tout 🙂 C’est un outil génial quand même, internet ! Belle journée à toi 🙂 et encore merci !

Laisser un commentaire