Aujourd’hui j’ai envie d’évoquer LE sujet qui fâche 90 % (je dois me rapprocher du chiffre exact je suppose!) des belles-filles !

Pourquoi sommes-nous si contrariée, si énervée, si blessée par nos belles-mères ? C’est un sujet que je ne maîtrise assurément pas ! Je pense que c’est assez complexe, et que probablement nos instincts territoriaux doivent être en partie, en cause. Mais là n’est pas l’objet de mon article ! Je vous laisse à vos suppositions et à vos réflexions (peut-être avez-vous déjà étudié la question : n’hésitez pas à commenter sous ce post ;-)).

J’ai plutôt envie de vous partager une solution que j’ai découverte récemment, et que je suis en train de mettre en pratique.

Peut-être trouverez-vous cela étonnant, complètement décalé ou pour le moins « nouveau », mais moi, j’y ai trouvé du réconfort, de l’apaisement, donc si l’idée peut aider l’une d’entre vous 😉

Pour comprendre comment j’en suis arrivée là, je vais vous expliquer ce qu’il s’est passé : j’étais en train de flâner à Cultura (j’adore je pourrais y passer des heures… rectification : j’y passe des heures!). J’aime particulièrement aller dans le secteur un peu ésotérique : on y trouve des livres inspirants, des cartes, des dream-catchers, des pierres semi-précieuses, de l’encens, des méthodes sur la réflexologie… Bref, j’aime découvrir tout ça. Ce jour-là, je craque pour un dream-catcher pour la chambre de mon fils. Et à côté, mes yeux tombent sur un livre où je distingue le mot « Chaman ». Je suis attirée par ce livre et je jette un coup d’oeil à l’intérieur. J’ouvre un peu le livre au hasard. Et là, je lis « Créer son bâton de famille ».

Un bâton de famille ? Kesako ? Et surtout, pourquoi… Je lis encore. Et là, je me dis « Mais c’est une super idée ! ». Voilà, pour résumer, ce que j’ai lu :

L’objectif de ce bâton est de donner force et protection à tous les membres de la famille. On représente tous les membres de la famille sur ce bâton : en accrochant sur des ficelles des objets (plumes, coquillages, pierres, tissus, perle …). chaque ficelle est attachée au bâton : si possible à l’allure d’une canne, droite (vous pouvez d’ailleurs la graver ou la décorer). Lorsque l’on fabrique le bâton de famille, on prend conscience que l’on intégre chaque membre. On le fait avec bienveillance, et surtout, et c’est ce qui m’a énormément plu : on y met une prière, une intention particulière.

Par exemple, en réalisant la ficelle de ma belle-mère, j’émettrais le souhait que la relation soit calme, douce, apaisée. Mon intention, ma prière sera que cette nouvelle relation permette à l’une comme à l’autre, de se sentir à sa place. Parce que ce qui est sûr, c’est que vos enfants seront les petits enfants de votre belle-mère. Et entant que maman, on n’a pas envie de faire sentir à son enfant que ses ancêtres ne sont « pas à la hauteur » d’après notre perception. Nos enfants sont les descendants, sont dans la lignée. On ne peut pas changer cela 😉 Alors, ne vaut-il pas mieux prier pour que la relation s’assainisse ?

Nous sommes tous en chemin… Et certaines personnes, même proche, peuvent être toxiques pour nos enfants. Alors oui, il faut les protéger dans ces cas-là. Mais rien ne nous empêche de prier, d’émettre des intentions positives pour que l’énergie qui circule soit la plus saine possible.

Et puis, suivant vos convictions, permettez-vous de demander de l’aide en réalisant ce bâton : de l’aide de la part de l’Univers, de vos anges, du Monde de Lumineux, peu importe comment vous le nommez. Demandez à être accompagné dans votre démarche.

Pour nos enfants, pour retrouver un apaisement, pourquoi ne pas tenter ! Et puis c’est ludique à réaliser 🙂

À vos bâtons de famille !

Mille belles pensées, belle journée,

Aurélie

ps : en attendant de vous montrer le nôtre, je vous laisse une photo pour vous donner une idée 🙂

capture-decran-2017-02-28-a-20-43-42


Aurélie SURMELY
Aurélie SURMELY

Coach périnatal diplômée sage-femme, auteure du livre Accoucher sans péridurale

    2 replies to "Aille aille…ma belle-mère : quelle solution ?"

    • Anonyme

      merci…

    • Melanie

      Trop tard pour moi, elle est écartée de notre vie. Je propose le bâton + une bonne psychanalyse pour certaines ! Mais l’idée est sympa !

Laisser un commentaire