Elle peut remuer, bousculer, stresser, être appréhendée. Elle est source de peur pour certaines, et parfois, elle peut être le gage d’un apaisement, pour ces femmes qui redoutent tellement la naissance par « voie basse ».

Elle peut être l’issue d’une tentative d’accouchement par « voie basse », d’une urgence, ou programmée.

Beaucoup de femmes et de couples peuvent se sentir désemparées, quand elle est annoncée.

Alors, aujourd’hui, j’avais envie d’en parler.

J’aimerais d’abord commencer en écrivant que chaque naissance est sacrée. La magie est là.

Alors comment la vivre au mieux ? Comment ne pas être submergé par la peur, le stress, afin de ne pas perdre de vue cet instant incroyable de la naissance ?

De plus en plus de maternités progressent dans ce sens :

  • de la musique douce en fond sonore
  • la présence du papa
  • un champ stérile placé judicieusement pour voir le bébé naître
  • une poussée douce pour « mettre au monde »
  • un accueil en peau à peau contre maman dans la salle de césarienne

Il existe maintenant des alternatives et des prises de conscience des maternités quant à l’accueil et le vécu de la mère, du père et du bébé.

Je crois aussi que si les parents sont suffisamment informés sur ce qu’il est possible de faire ou d’envisager, alors, les demandes afflueront et les professionnels de santé s’adapteront. Mais il faut demander, oser, même si les cent ou mille premières demandes essuieront un refus, un jour (pas si lointain), tout changera. De la même manière que l’on ne frappe plus un nouveau-né à la naissance ou qu’on ne le plonge plus dans un bain froid. Les prises de conscience sont capitales, d’un côté comme de l’autre.

J’encourage les parents pour qu’ils continuent à s’informer et à réclamer ce qu’ils sont en droit d’avoir : une naissance douce et respectueuse, autant pour eux que pour le bébé.

Il y aurait tant à dire sur la césarienne. Pour aller plus loin, je ferais d’autres vidéos bien sur, j’interviewerai d’autres professionnels, des parents. Je vous invite aussi à découvrir l’association Césarine 

Parlez-en aussi à votre sage-femme, qui vous guidera et vous accompagnera. Vous pouvez trouver une sage-femme libérale proche de chez vous sur le site de l’association nationale des sages-femmes libérées (ANSFL)

Je vous souhaite une MèreVeilleuse naissance, chère maman, à vous, mais aussi à vous trois.

With love,

Aurélie

 


Aurélie SURMELY
Aurélie SURMELY

Coach périnatal diplômée sage-femme, auteure du livre Accoucher sans péridurale

    5 replies to "LA CÉSARIENNE : une naissance à ciel ouvert"

    • […] Je vous propose aussi de découvrir l’article La césarienne : une naissance à ciel ouvert […]

    • norgeot nadia

      Si toutes les sages femmes pouvaient être comme toi chère Aurélie ! un gros bisou. (Nadia)

      • Aurélie SURMELY

        Je suis flattée 🙂 et aussi très optimiste car je connais tellement de sages-femmes bienveillantes. Je sais que les choses bougent. Et je sais aussi qu’être sage-femme, c’est avoir envie d’accompagner au mieux les mamans, les couples, les bébés. Cette envie est souvent étouffée par les structures, le manque de personnel, le stress, le conditionnement… Oh que oui… Et parfois ce qu’il en résulte est révoltant. Mais ça bouge ! Merci encore pour ton message 🙂

    • J’ai mis un an à me remettre psychologiquement et physiquement de ma césarienne. Si vous cherchez des témoignages j’en ai écrit un sur mon blog.
      http://blablabulles-blog.com/index.php/2017/11/17/laccouchement-pas-prevu-une-cesarienne-en-urgence/

      • Aurélie SURMELY

        Merci Clémentine. Je viens de voir ton récit sur le blog. Merci d’avoir partagé 🙂 J’ai reçu plusieurs témoignages de mamans lorsque j’ai lancé l’appel de témoignages AVAC, afin que d’autres parents puissent lire et s’enrichir de tous ces vécus, de toutes ces histoires. Ce sera d’ailleurs bientôt à paraître. Belle soirée 🙂

Laisser un commentaire