Comme à mon habitude, je fais défiler sous mes doigts le fil d’actualité de ma page Facebook. Je tombe sur une vidéo et mes yeux s’attardent… J’ai envie de pleurer au bout de 5 secondes chrono…

Pourquoi est-ce que mon coeur s’emballe, que mon sang ne fait qu’un tour, que ma gorge se noue en même temps qu’elle a envie de libérer un cri de colère mélangé à une tristesse profonde ?

Je ne trouve pas cette vidéo « mignonne », « chou » ou « craquante ». Non, moi, elle me noue le ventre. Elle me déchire. Comment peut-on retirer un bébé de sa mère ?

Comment peut-on encore faire cela au 21ème siècle ?

Oui parce que le corps médical s’est déjà repenti de ses erreurs :

  • l’absence d’hygiène lorsque les médecins examinaient les défunts puis retournaient en salle d’accouchement pour examiner les femmes…
  • la méconnaissance de la souffrance du bébé lorsqu’il était suspendu par les pieds et fessé

Ce ne sont là que deux exemples et pour tant, les dégâts sont tellement importants…

Le corps médical rame sur le plan du « coeur ». Le néocortex est rempli de protocoles, de diagnostics, de pronostics, de traitements « collectifs »…. Mais qu’en ait-il de l’approche humaine, de l’ouverture du coeur ?

Oui, je suis assez en colère. Pourtant ce n’est pas dans mon habitude car je préfère regarder ce qui est positif et avancer en créant.

Mais là, je ne peux pas. Je n’ai pas envie d’être calme.

J’aimerais aller dans chaque maternité et leur demander « Que faut-il faire pour que vous arrêtiez de séparer les bébés de leurs mamans ? Quelle montagne doit-on soulever ? Quel mur doit-on détruire ? « 

ARRÊTEZ de séparer les bébés de leurs mères !

C’est tellement, tellement, tellement important de laisser cet enfant accrocher le coeur et le visage de sa mère, c’est tellement important qu’ils se lient d’un nouveau contact, c’est tellement vital qu’ils se créent, à ce moment-là, ce que la nature a prévu pour la sauvegarde de l’humanité, pour que l’Amour règne en maître.

J’ai envie de m’adresser à tous les gynécologues, à toutes les sages-femmes, à tous les anesthésistes : s’il vous plaît, nous ne devons pas faire en sorte que les bébés et les mères s’adaptent aux règles et aux conditions hospitalières. Ce ne sont pas des malades. C’est à nous, au corps médical, de nous adapter, de laisser place à la VIE dans toute sa splendeur, dans toute sa beauté.

Je vous le demande, avec mon coeur qui bat la chamade, JE VOUS EN PRIE, laisser les bébés en contact permanent avec leur mère.

Il fait froid ? Le peau à  peau, des couvertures chauffantes

Il y a d’autres patients dans la salle de réveil qui pourrait contaminer le bébé ? Mais alors que fait la maman dans cette salle ? Prévoyez un endroit où elle pourra être surveillée et réaliser son rôle de mère, permettre au bébé de découvrir ce nouveau monde avec elle.

Il n’y a en réalité pas d’arguments suffisamment valables pour séparer un bébé de sa mère. Je regrette de l’avoir fait à l’époque : je suivais les consignes, sans réfléchir, du haut de mes 25 ans. Comme je le regrette aujourd’hui…

Je ne peux plus regarder ces images, je veux que les choses changent.

Non, cette vidéo n’est pas « mignonne ». C’est terrifiant que l’on mette autant de temps à faire bouger les choses.

Mais comment ont fait Michel Odent ou encore Frédérique Leboyer, pour, à leur époque, faire bouger les choses ?

Que faut-il faire ?

Aurélie, une sage-femme inquiète

Source vidéo et photo : SmileWeCare

Capture d_écran 2017-07-10 à 20.54.58

2 thoughts on “Le coeur déchiré après la césarienne

  1. Merci merci MERCI pour cet article, que c’est doux de lire cela !
    Pour mon 1er, j’ai eu une césarienne que j’ai atrocement mal vécue, justement à cause de cette séparation (qui pourtant, objectivement parlant, était courte)
    J’accouche dans 20j maximum, et je suis juste terrifiée à l’idée d’avoir à nouveau une césarienne, et de revoir mon bébé pleurer lorsqu’on le séparera de moi…
    J’espère qu’un jour votre message sera entendu !!

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s