Il n’y a pas longtemps, j’ai discuté avec une maman. Tout enjouée, elle me disait

-« Tu sais, je suis une page Facebook où la maman propose des phrases hyper motivantes et déculpabilisantes !

-« Ah super ! Tu m’en partages une? »

-« J’ai en tête celle d’hier que j’ai adoré : tu es parfaitement imparfaite. »

Bon là, je fais mine d’acquiescer en hochant la tête. Je ne dis rien, car je vois bien que cette phrase lui fait du bien.

Mais je me pose quelques questions :

Parfaitement imparfaite ? Pourquoi est-ce que ça la rend heureuse d’être parfaitement imparfaite ?

Je crois que les parents se mettent une pression d’enfer. On veut tellement bien faire… Et il arrive un moment où, on y arrive plus.

La culpabilité, la fatigue, la pression, le stress, … 

Papa et maman n’en peuvent plus. Bébé ressent l’état de ses parents et lui aussi, n’en peux plus.

Et si vous n’avez pas qu’un enfant, ce sont tous les frères et soeurs qui n’en peuvent plus.

Le bateau prend l’eau. Les capitaines ont quitté la barre.

Ma pensée ?

Il est clair que nous ne sommes pas parfaits. Mais en réalité, nous ne devons pas nous complaire dans le fait de le dire : « non non, moi, je suis parfaitement imparfaite ».

Pourquoi ? Parce que le but n’est pas de rester dans cet état, mais de bouger, de se remettre en question et d’évoluer.

Certes, cela permet temporairement de se déculpabiliser, mais votre fatigue est toujours là non ?

Comment faire pour éviter de péter un plomb ? De dépasser ses limites physiques et psychologiques ?

Comment faire pour ne pas devenir, finalement, le parent que vous ne vouliez surtout pas être ?

Nous sommes tous différents, alors il n’y a certainement pas une réponse universelle. Mais on peut se poser au moins trois questions :

  1. Si j’avais une baguette magique et un voeu à formuler, quel serait-il ? (de quoi ai-je besoin tout de suite, maintenant)
  2. quels sont les moyens qui sont à ma disposition pour soulager ma fatigue ?
  3. si j’avais une journée de libre, qu’est-ce que je ferais ? (sans les enfants) et finalement, est-ce que ce serait possible de vivre cette journée, tout ou partie ?

N’hésitez pas à répondre à ses questions en commentaire et à partager cet article si vous l’avez trouvé inspirant.

Pour aller plus loin, je vous propose d’écouter cette bande-son, du CD audio PULSATION

Vous  pouvez découvrir ce CD en cliquant ici.

Prenez soin de vous !

With love,

Aurélie


Aurélie SURMELY
Aurélie SURMELY

Coach périnatal diplômée sage-femme, auteure du livre Accoucher sans péridurale

Laisser un commentaire