5 questions à se poser avant de choisir où vous allez accoucher

Vous souhaitez vivre au mieux la naissance de votre enfant mais vous ne savez peut-être pas quels sont les critères pour bien vivre ce moment si important.

Je vous propose 5 questions qui vous permettront d’aiguiller un peu plus vos choix.

1- Pourquoi est-ce que je choisis ce lieu pour faire naître mon bébé ? Que ce soit une structure hospitalière, une maison de naissance, à domicile : pourquoi est-ce que je fais / nous faisons, ce choix ? 

  • Est-ce parce que le choix du lieu me semble plus judicieux en terme d’accessibilité (temps de trajet, route dégagée, …) ? Est-ce que ce critère correspond à un réel besoin ? Est-ce un choix qui est justifié par une peur rationnelle ou irrationnelle ? Est-ce que j’ai pensé à toutes les possibilités qui s’offrait à moi (sage-femme à domicile pour le début de travail, structure un peu plus éloigné mais qui répond à des besoins importants pour moi, sage-femme libérale pratiquant les naissances à domicile, …) ?
  • Est-ce que le choix du lieu me permet de me sentir plus en sécurité ? Si oui, pourquoi est-ce que je me sens en sécurité dans ce lieu ? Quels sont les éléments importants qui me permettent de l’être ? Est-ce une idée, une croyance, une conviction ? Comment puis-je évaluer le fait que je me sente en sécurité ? Est-ce que mes critères sont réellement appliqués dans ce lieu ou est-ce que je m’imagine qu’ils le sont ?

2- Est-ce que j’ai eu l’occasion de poser toutes mes questions avant le grand jour ?

  • Parfois, nous nous laissons porter par les rendez-vous de grossesse et nous pensons que nous avons tous les éléments en main. Pourtant, c’est rarement le cas car vous êtes unique et vos besoins, vos attentes peuvent être différents d’un autre couple, d’un autre parent. Les informations que l’on vous donne seront limitées si vous n’avez pas fait de préparation à la naissance. Elles peuvent être aussi limitées si vous avez participé à une préparation à la naissance dite classique et de surcroît en groupe : pourquoi ? Parce que vous n’avez peut-être pas osé poser toutes vos questions ou simplement parce que certains sujets n’ont pas été abordés. La préparation à la naissance ne comporte que 8 séances, assez courtes, où tous les thèmes ne peuvent être abordés et encore moins approfondis. D’où l’importance de continuer à chercher des informations, trouver des personnes qui pourront vous en apporter, participer à des conférences (mes propres événements à découvrir ici), lire des livres (notamment mon livre : Accoucher sans péridurale), regarder des vidéos (découvrir ma chaîne Youtube en cliquant ici), écouter des audios…

3 – Est-ce que je choisis d’accoucher, avec une péridurale, si c’est le cas, par peur ?

  • Lorsque l’on attend son premier bébé, on se lance complètement vers l’inconnu. Il est important de ne pas choisir par peur. Ayez suffisamment d’informations pour faire de vrais choix, motivés par la connaissance. Des choix éclairés. La peur n’est pas un bon moteur. Elle risque de vous suivre même si une partie de vous est anesthésiée. Prenez le temps d’en discuter, d’évaluer les autres possibilités, de parler de vos peurs à votre sage-femme pour éviter l’effet boule de neige.

4 – Ai-je réfléchi à un projet de naissance ?

  • Cela peut sembler étrange : écrire une lettre à la sage-femme de garde pour qu’elle apprenne à mieux vous connaitre, à découvrir quelles sont vos attentes. Mais pourtant, elle ne vous connaît pas ! Sauf si vous avez fait appel à une sage-femme libérale ayant un plateau technique bien sûr. Beaucoup de parents se retrouvent surpris d’être seuls la majorité du temps en salle d’accouchement. Eh oui, malheureusement, il n’y a pas une sage-femme pour chaque femme qui vient dans la structure hospitalière. Ne vous laissez pas surprendre par les pratiques, les protocoles, les limites de la structure. Anticipez pour vivre au mieux ce moment en utilisant les atouts de la structure et en faisant entendre votre voix.

5 – Est-ce que le lieu que j’ai choisi est adapté à mon / notre projet ?

  • Il existe plusieurs « niveaux » de structures hospitalières. Une structure niveau 1 n’a pas de centre de néonatalogie mais par contre, elle sera beaucoup plus adaptée pour une naissance physiologique du fait même qu’ils ne peuvent accepter les grossesses dites « pathologiques » ou en tous les cas, avec un pronostic d’accouchement qui ne permet pas de rentrer dans la « catégorie » dite à bas risque. Ils sont donc plus à même d’accueillir et d’accompagner des naissances physiologiques. Bien sûr, toutes les structures, même de niveau 1, sont différentes : renseignez-vous sur leur taux de césarienne, de déclenchements… Les structures de niveau 3 sont adaptés pour les accouchements à risques et à hauts risques. Ce sont des professionnels habitués à accompagner des naissances difficiles. Ne choisissez pas une structure en vous disant « S’ils sont capables d’accompagner le pire des scénarios, alors, c’est sûrement là que je serais en sécurité ». Non, parce que vous vous privez peut-être d’un accompagnement privilégié ailleurs. N’oubliez pas de vous poser la question des maisons de naissance et de l’accouchement à domicile. Pourquoi ? Parce que si vous restez sur vos croyances, vous ne pourrez pas vraiment faire de choix. Renseignez-vous pour pouvoir dire « un vrai oui ou un vrai non« .

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s