Qu’est-ce qui semble le plus important : soutenir les femmes qui choisissent de donner naissance chez elle, ou soutenir toutes les femmes pour qu’elles puissent toujours avoir le choix, la liberté, de choisir où elles souhaitent donner naissance ?

Les deux mon capitaine ? 

Toutes les femmes ne sont pas pour les naissances à domicile. Des peurs, des freins, des croyances, des préjugés, … Qu’importe non ? Si vous vouliez donner naissance à l’hôpital et que l’on vous en empêchez ? Si vous vouliez vivre ce moment dans une maison de naissance et qu’on vous l’interdisez ? Si vous vouliez à une péridurale et que l’on vous dise « non, on ne vous autorise pas » ? 

Non pas parce que ce n’est pas possible d’un point de vue médical, mais parce que l’on ne souhaite pas vous permettre d’être libre de cette décision ?

Révoltant non ?
Sommes-nous libres, réellement ? 

Interdire les femmes d’accéder à ce qu’elles ont droit, n’est-ce pas révoltant ?

Parfois, je me dis qu’hier encore, en France, les femmes devaient demander l’autorisation à leur mari pour aller à l’université, qu’elles ne pouvaient pas aller voter, qu’elles devaient être cette jolie cruche dans la vie comme au lit, … 

Mais qui a envie d’être une cruche, avec tout le potentiel que nous avons ???

Qui a envie d’être une cruche alors que nous sommes des êtres humains doués de capacités exceptionnels ?

NON, je ne suis pas une cruche. Je suis une femme, avec le pouvoir de porter et de donner la vie, de nourrir à mon sein un bébé. Avec cet amour si fort que mon coeur pourrait cesser de battre à l’instant pour sauver la vie de mon enfant, s’il le fallait. Je suis cette femme qui porte le monde, qui plante des graines dans le coeur des Hommes, qui crée, qui vibre.

NON, nous ne sommes pas des cruches. Nous sommes des Femmes, des FEMMES.

Alors toi qui m’interdis d’être libre de choisir, ouvre les yeux. Ouvre les yeux et le coeur. 

Ne te sens pas le pouvoir d’aller au-delà de ton espace pour priver l’espace de l' »autre ». Qui sommes-nous, si ce n’est des êtres humains en train d’apprendre à évoluer ? Nous avons tous des capacités, est-il nécessaire de nous castrer les uns les autres ?

Moi, j’ai décidé d’être cette femme, de l’incarner, de la faire vibrer, d’explorer mon pouvoir de femme, d’être mère, d’être libre de mes choix, au tant que possible.

Et vous ?

Dirigeons nos actions, femmes et hommes, vers cette liberté de choisir, en respectant les valeurs humaines.

Je veux avoir le choix de donner naissance à mon enfant, là où je le souhaite. Parce que c’est mon droit.

Et vous ?

#monaccouchementmondroit

Avec tout mon Amour,
Aurélie

____________________________________
Voici les liens des vidéos sur l’AAD, et plus que ça en réalité… sur nos droits.

L’ACCOMPAGNEMENT GLOBAL ET L’ACCOUCHEMENT À DOMICILE – Françoise SERVENT
https://youtu.be/UboQFlBdoow

LE RESPECT DES DROITS DES USAGERS – AAD et CDAAD – Françoise Servent
https://youtu.be/2RArgIxirgk

OÙ ACCOUCHER ? Avec Isabelle Brabant « Une naissance heureuse »
https://youtu.be/1ygYXyTtGiQ

___________________________________

Soutenir :

https://www.facebook.com/naissancesetliberte/

Collectif de Défense de l’Accouchement À Domicile


Aurélie SURMELY
Aurélie SURMELY

Accompagnante périnatale diplômée sage-femme, auteure du livre Accoucher sans péridurale

    1 Response to "Mon accouchement, mon droit"

Laisser un commentaire