Nous savons que pour un adulte de poids moyen, l’eau représente environ 65% de sa masse. Cette eau se trouve d’ailleurs essentiellement dans les poumons, le sang et le cerveau. Chaque jour, le corps élimine à peu près 2,5 litres d’eau, ce qui signifie que nous devons renouveler notre eau régulièrement. La qualité de l’eau sera primordiale pour notre bon fonctionnement : attention à l’eau !

Alors, comment la choisir ? Comment boire son eau ?

Attention : comment boire son eau ?

La mémoire de l’eau

Ça ne date pas d’hier ! Mais pour une raison « obscure », cette information n’a pas été largement relayée… On ne va pas se perdre dans le pourquoi, mais plutôt, de quoi il retourne.

Attention à l’eau ! Elle a une mémoire.

Une récente publication du physicien chercheur Belges Auguste Meessen, nous rappelle à l’ordre sur ces informations précieuses : l’eau a une mémoire et sa structure change en fonction de ce qu’elle a « absorbée ».

Certains se souviendront aussi des travaux de Masaru Emoto, partageant ses incroyables découvertes sur l’impact de la pensée sur la structure moléculaire de l’eau. J’évoque d’ailleurs ces recherches dans mon livre « Accoucher sans péridurale », pour la simple et bonne raison, qu’une femme enceinte augmente son volume sanguin, abrite dans son utérus, contenu par les membranes amniotiques (poche des eaux) le liquide amniotique, et que le bébé lui-même contient non pas 65% d’eau dans son corps mais 78% à la naissance.

Comment choisir son eau ?

C’est un vrai casse-tête chinois… Les bouteilles en plastique ? Des résidus, du plastique (nitrates, perturbateurs endocriniens, mauvais stockage des bouteilles…). L’eau du robinet ? Elle peut être traitée à l’aluminium, au chlore, elle circule dans des canalisations parfois veille et longues… Eau minérale ou eau de source ? Elles n’ont même pas les mêmes critères qualité…

Il existe encore l’eau distillée, filtrée, énergisée, qui pourrait être de bonnes alternatives.

Alors comment la choisir ?

De mon côté, j’ai commencé à me préoccuper de l’état de l’eau (de façon très sérieuse) lorsque je désirai un bébé. Je me suis demandée quelle eau pouvait être favorable pour moi et ma grossesse (et donc mon bébé), puis pour mon bébé né par la suite. J’ai donc opté pour un filtre à charbon, histoire de supprimer un maximum de l’eau les métaux lourds, traces de médicaments, contaminants chimiques j’en passe… Si vous êtes intéressées voici le filtre que j’ai choisi : Berkey.

Je crois que cette question de l’eau doit vraiment venir nous chercher. Et comme tout le monde, j’ai cherché sur internet pensant trouver LA réponse. Mais non… il y a toujours des pour et des contres, des points positifs et négatifs. Il me semble donc que nous devons faire nos propres choix, en conscience, tout en restant attentif aux nouvelles découvertes, à l’évolution de notre environnement, pour s’adapter rapidement.

Comment boire son eau ?

  • Ne pas boire l’eau immédiatement sortie du robinet : si effectivement l’eau a une mémoire, il vaut mieux la laisser se « reposer », après les kilomètres parcourus dans les tuyauteries, les traitements, la pression. Utilisez vos carafes et préférez la boire pour le lendemain (afin qu’elle repose quelques heures).
  • Évitez les glaçons dans votre, préférez la boire à température ambiante. Le corps aime lorsque vous buvez de l’eau sans qu’il y est trop d’écart avec sa température interne.
  • Favorisez les aliments à haute teneur en haut : légumes, fruits. Attention tout de même, optez pour une cuisson vapeur ou des aliments crus pour au moins 70% de votre assiette, afin de préserver l’eau et les qualités nutritives, énergétiques de l’aliment.
  • De plus en plus, en m’intéressant aux autres cultures, j’observe que la quantité d’eau à boire ne suit pas les mêmes recommandations que chez nous. Qui a raison ? Ce n’est pas une thèse, mais dans une certaine ouverture d’esprit, si nous admettons que personne n’a tort ou raison, observons ce qu’ils transmettent : « buvant à notre soif, sans « siroter l’eau ». Il vaut mieux boire suffisamment lorsque la soif se fait ressentir, que de se forcer à boire tout au long de la journée par petite quantité ». Qu’en pensez-vous ? Le corps, à priori, serait plus efficace dans son utilisation de cette manière. À méditer donc.
  • Passez d’une eau morte à une eau vivante : entendez par eau vivante, une eau qui vit par le mouvement, par sa richesse, par une structure moléculaire harmonieuse. En Inde par exemple, traditionnellement, on décore les carafes pour énergiser positivement l’eau. Certains filtres, comme la fontaine Mélusine , contiennent un dispositif pour diffuser des chants sacrés, afin que l’eau se charge et se restructure. D’autres sont équipés afin de faire tourbillonner l’eau (vortex), certains ont des filtres à osmose inverse, des vivificateurs d’eau…

Et vous, quelle eau buvez-vous ? Comment ? Si l’article vous a été utile, pensez à le partager à votre tour 🙂

Ps : saviez-vous que notre planète, que beaucoup nomment la Terre-Mère, se rapproche de notre composition ? Elle est elle-même recouverte de 70% d’eau (salée, douce ou gelée). Une MèreVeilleuse similitude 😉


Communication Quantique avec Aurélie Surmely

    1 Response to "Attention : comment boire son eau ?"

    • Thierry

      Bonjour, bel article . Merci. J’ai un article entre autres sur mon blog concernant la berkey je vous laisse le lien. bonne continuation. https://secretumhortus.com

Laisser un commentaire